[Aller au menu]

Une ville attractive et dynamique

  • Éditorial
Le 14 janvier 2019

En approuvant le Plan Local d’Urbanisme, le 13 décembre dernier, le Conseil municipal a doté la commune de Mimizan d’un instrument indispensable pour poursuivre la politique ambitieuse de rénovation urbaine que nous avions initiée lors de notre premier mandat. Un outil qui va nous permettre de préparer l’avenir. Le dossier que nous consacrons à ce document devrait vous permettre d’en mesurer tous les enjeux au-delà de la réglementation et de l’administration du droit du sol. Le principal de ces enjeux est de conforter notre statut de pôle urbain à l’échelle de notre bassin de vie, de renforcer l’attractivité de Mimizan en termes résidentiel, économique et touristique. Si j’évoque notre premier mandat, c’est pour souligner que nous avons toujours porté la même ambition pour notre commune à savoir lui donner de nouveau le statut d’une ville attractive et dynamique. Nous nous sommes ainsi attachés à restaurer l’image de notre station balnéaire grâce à la réalisation d’infrastructures modernes et agréables : le parking Segosa, la place du marché couvert, les rues commerçantes, la place de la Garluche et la promenade de l’Océan. Nous avons réussi à implanter aux Hournails un quartier à haute qualité environnementale, équilibré avec une belle mixité entre les types d’habitats, mixité sociale et générationnelle aussi et où, contrairement à ce que l’on a pu dire, les résidents à l’année sont très largement majoritaires. Il suffit tout simplement de se rendre sur place pour constater qu’un nouveau quartier à pris vie aux Hournails. Forts de ce succès, nous avons également intégré à notre futur développement urbain une nouvelle zone d’aménagement concerté sur le site du Parc d’Hiver. D’autres secteurs au bourg seront aussi ouverts à l’urbanisme destinés à accueillir des populations résidentes à l’année avec le souci d’être le plus économe possible de l’espace du territoire communal. C’est la volonté commune des collectivités des deux territoires de Mimizan et des Grands Lacs qui se sont fixées des règles strictes en matière d’utilisation de l’espace. Nous favorisons aussi l’implantation d’activités économiques dans le futur comme nous avons déjà renforcé l’offre commerciale existante avec l’installation de nouvelles enseignes.

 

Une ville qui ne se développe pas, c’est une ville qui s’essouffle et qui risque ainsi de s’éteindre peu à peu. Comme je l’ai déjà dit à plusieurs reprises, il ne faut pas avoir peur du changement. Tous les aménagements que nous avons réalisés comme les objectifs que nous nous sommes fixés dans notre Plan Local d’Urbanisme n’ont qu’un seul objectif : mieux vivre à Mimizan. Nous nous efforçons d’en faire une réalité. Cette crainte du changement, nous l’avons aussi vue à l’oeuvre lorsque nous avons proposé de déplacer l’activité des jeux sur le site des Hournails. Aujourd’hui, le futur casino se situe dans une zone de loisirs à l’entrée de la station balnéaire, sur un site qui sera facilement accessible et exploité par un partenaire solide en la personne de Philippe Ginestet, fondateur et président du groupe GiFi. L’ouverture de l’établissement est prévue début février. L’année qui s’achève fut particulièrement riche et celle qui commence sera la dernière de cette mandature. L’équipe majoritaire au sein du Conseil municipal aura à coeur de réaliser les projets pour lesquels elle a été élue. J’aurai l’occasion d’y revenir plus longuement à l’occasion de la traditionnelle cérémonie des voeux. Elle se tiendra le vendredi 18 janvier prochain à partir de 19h au Forum et je vous y attends nombreux. D’ici là je me permets de vous souhaiter, à tous et à toutes, une très bonne année.

 

Christian Plantier, Maire de Mimizan