[Aller au menu]

Actus

  • Cadre de vie
Le 29 novembre 2018

UN BON BILAN POUR MIMIZ’BUS

Depuis 8 ans, la ville de Mimizan assure un service gratuit de navettes de bus entre le bourg et la plage en juillet-août. Mimiz’Bus a su s’adapter et propose depuis l’an dernier un arrêt à la nouvelle maison de santé et maintenant aux Hournails, ainsi qu’une navette supplémentaire en milieu de journée. La navette nocturne qui n’a jamais vraiment trouvé son public a été arrêtée. Le bilan de la saison estivale écoulée est bon avec 11 516 passagers, en très nette augmentation par rapport à l’été 2017.

 

RÉVEILLON DE LA SAINTSYLVESTRE

Le Triathlon Athlétique Mimizannais organise une soirée pour le réveillon du 31 décembre 2018 qui sera animé par l’orchestre Etincelle. Renseignements et réservation au 06 09 15 84 80 ou 06 79 72 64 71.

 

BILAN DE LA SAISON ESTIVALE 2018

L’Office intercommunal de tourisme a livré le bilan de la saison estivale 2018, cet automne, basée sur les résultats d’une enquête auprès des acteurs du tourisme sur le territoire. Globalement cette saison est jugée par 59% des prestataires comme satisfaisante ou très satisfaisante en termes de fréquentation. Un retour en très légère augmentation par rapport à 2017, mais inférieur aux saisons 2016 et 2015 où ils étaient plus des 2/3 satisfaits. Sur l’ensemble du littoral landais, une majorité de professionnels du tourisme jugent la haute saison 2018 moins satisfaisante qu’en 2017. L’organisation de la coupe du Monde de football a eu une incidence sur les départs des Français et la haute saison n’a débuté que le 21 juillet et s’est prolongée jusqu’à fin septembre grâce à une météo estivale. Les prestataires, principalement les hébergeurs, ont dû adapter leur politique commerciale en début de saison et accorder des remises. À l’exception des campings, des meublés et des résidences de tourisme, les prestataires interrogés ont estimé que la clientèle étrangère était moins nombreuse que l’an dernier. Cette baisse, jugée moyenne, a surtout été observée en haute saison. L’Office intercommunal de tourisme aura accueilli pas moins de 80 000 personnes entre début avril et fin septembre. Enfin, il est à noter que 54% des personnes qui consultent le site Internet de l’Office le font depuis un smartphone.

 

VOS COMMERÇANTS

CÉDRINE LINGERIE À LA PLAGE La boutique de lingerie ouverte en mai 2017 par Cédrine Montoya a déménagé à la plage, au 43 avenue Maurice Martin. Vous pouvez retrouver son actualité sur sa page Facebook : Cédrine Lingerie.
POMPES FUNÈBRES Les pompes funèbres de la côte Atlantique ont déménagé vers un nouveau pôle funéraire à Mimizan qui est maintenant situé au 5 rue des 3 Pignes.

 

DÉGÂTS DE SANGLIER : DES BATTUES NÉCESSAIRES Le sanglier est une espèce en forte progression dont les prélèvements ont été multipliés par 10 en 30 ans en France. Dans les Landes, leur prolifération entraîne également d’importants dégâts sur les cultures qui sont indemnisés par la Fédération départementale des chasseurs et qui ont failli mettre à mal ses finances. Un plan de gestion spécifique a été mis en place avec plusieurs partenaires dont la Chambre d’Agriculture et l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage et approuvé par le préfet en juillet 2008. Parmi les actions phares : l’intensification de la chasse (battues, affût) en hiver, le tir de rencontre autorisé et l’agrainage de dissuasion au printemps. Les chasseurs de l’ACCA de Mimizan, présidée par Rémy Jeanin, organisent de nombreuses battues afin de limiter les dégâts de sanglier sur la commune. Aujourd’hui, ce sont près d’une centaine de bêtes qui sont prélevées chaque année, en battue traditionnelle durant la période d’ouverture (de septembre à février) et en battue administrative sous l’autorité d’un lieutenant de Louveterie le reste de l’année. Des miradors ont aussi été installés près des cultures pour le tir à l’affût et des chasseurs à l’arc prêtent main forte dans des zones délicates pour le tir à l’arme à feu. Ces battues sont organisées de façon bénévole et les chasseurs y passent beaucoup de temps, sacrifiant d’autres loisirs. Le sanglier étant un animal opportuniste, il prolifère aussi à proximité immédiate des « zone urbaines ». Ainsi à Mimizan, l’on constate chaque année des dégâts sur les infrastructures sportives (golf, stades, boulodrome…) et aussi chez des particuliers. Les chasseurs de l’ACCA de Mimizan organisent ainsi des battues à proximité de ces zones avec parfois des incursions nécessaire dans le bourg et la fermeture de certains axes par arrêté municipal. Cet automne suite à d’importants dégâts sur les parcours du golf municipal, 17 sangliers ont été tués en deux matinées de battues. Un vieux sanglier de 145 kg a été prélevé dans le secteur de la déchetterie.
Pour en savoir plus sur le sanglier dans les Landes : www.fedechasseurslandes.com