[Aller au menu]

Une année 2018 bien remplie

  • Éditorial
Le 29 novembre 2018

LE PHÉNOMÈNE D’ÉROSION DU TRAIT DE CÔTE EST UN ENJEU POUR TOUTES LES COLLECTIVITÉS DU LITTORAL AQUITAIN.

L'année qui s’achève aura été particulièrement riche avec notamment la réalisation de la promenade de l’Océan, très appréciée, et que nos visiteurs comme les Mimizannais se sont déjà appropriés. Nous avons aussi trouvé un partenaire de valeur, en la personne de Philippe Ginestet, président fondateur du groupe GiFi, pour gérer l’activité des jeux dans le futur casino. Nous réalisons un parc de stationnement avec un aménagement paysager plutôt original devant le bâtiment et qui sera livré en janvier prochain. L’activité des jeux ne pourra pas démarrer avant le mois de février 2019 en raison des importants travaux d’aménagement intérieur du casino qui doivent encore être réalisés. Je suis persuadé que cette activité trouvera enfin le succès qu’elle mérite et participera à l’attractivité de la station balnéaire. D’autres travaux, engagés cette année, au bourg comme à la plage reprendront en tout début d’année prochaine : rue Assolant-Lefèvre-Lotti et place des Ormes.

Nous nous sommes également dotés d’un nouveau réseau de communication de ville et de panneaux lumineux qui diffusent des informations municipales. Nous disposerons prochainement d’un nouveau site Internet ainsi que d’un site d’informations propre à la commune. Nous accordons aussi une place importante aux relations de proximité avec nos concitoyens et vous trouverez dans ce numéro du magazine municipal un zoom consacré aux réunions de quartier. Initiées en début de mandat, leur succès ne se dément pas et elles rendent nos échanges plus spontanés et authentiques. Nous en sommes arrivés à une quarantaine de réunions depuis octobre 2014. À leur issue, un certain nombre de travaux sont engagés et les demandes validées ou soumises à arbitrage. Un bilan détaillé a été établi pour l’année 2018.

Nous avons aussi décidé d’évoquer dans ce numéro le phénomène d’érosion du trait de côte et de lui consacrer un dossier. C’est un enjeu pour toutes les collectivités du littoral aquitain et depuis une vingtaine d’années nous disposons de chiffres et d’études de plus en plus précsi. Bien entendu, Mimizan n’échappe pas à ce phénomène naturel, mais se situe dans un secteur de la côte sableuse landaise plutôt stable. Aujourd’hui, les risques d’érosion et de submersion marine sont bien identifi és et ces phénomènes intégrés dans notre futur document d’urbanisme (PLU). L’entretien des rives du Courant et des ouvrages de protection est une prérogative de la Communauté de commues qui s’est dotée depuis un an d’une stratégie locale de gestion de ces phénomènes, après des années d’études spécifi ques. Nous attendons les premières actions concrètes de mise en oeuvre de ce plan avec d’autant plus d’impatience que le maire est responsable de la sécurité sur le territoire communal.

Nous rendons aussi un hommage à Robert Barsac qui nous a quittés trop tôt en septembre dernier. Il fut maire de Mimizan de 1983 à 1989 et conseiller général du canton de Mimizan durant deux mandats. Tous ceux qui l’ont connu et côtoyé, dans le cadre de ses fonctions électives, professionnelles, ou plus simplement dans la vie de tous les jours, conservent de lui le souvenir d’un homme de valeur, très chaleureux et proche des gens, toujours prêt à rendre service. C’était aussi un vrai gascon qui partageait de nombreuses passions avec tous les Landais et s’était largement investi dans le monde associatif.

Je vous donne rendez-vous, le 18 janvier prochain, pour la traditionnelle cérémonie des voeux. En attendant, n’oubliez pas de profi ter des animations de Mimiz’Noël et de son marché de Noël qui se tiendra sur deux week-ends cette année. Enfi n, je vous souhaite avec un peu d’avance, à toutes et à tous, d’excellentes fêtes de fi n d’année.

Christian Plantier, Maire de Mimizan