[Aller au menu]

Ressources humaines : une gestion maîtrisée

  • Emploi
Le 21 novembre 2018

PRÉVENTION ET FORMATION 

Face aux problématiques d’usure professionnelle, de reclassementetplusglobalement d’amélioration des conditions de travail, un conseiller en prévention a rédigé le document unique. Limiter les risques professionnels, faire progresser le niveau d’efficience du service rendu et développer les compétences, passent par une bonne organisation du temps de travail (amplitude et cycles) mais aussi par la formation, notamment en matière de nouvelles technologies.

 

DES PASSERELLES VERS L’EMPLOI 

La collectivité, dans sa volonté de renforcer le dialogue social, notamment sur les aspects de résorption de la précarité, a utilisé les dispositifs d’emplois aidés mis en place par l’État, afin de donner une chance aux jeunes et aux personnes sans emploi d’intégrer ses effectifs :

le dispositif des emplois d’avenir créé par la loi n° 2012- 1189 du 26 octobre 2012 vise à faciliter l’insertion des jeunes âgés de moins de 25 ans sans emploi, peu ou pas qualifiés ou résidant dans des zones prioritaires, 

contrat d’accompagnement dans l’emploi (CUI-CAE) qui facilite l’accès durable à l’emploi des personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles d’insertion (20 à 35h/semaine), 

l’apprentissage qui assure la transmission des savoir-faire e t va l o ris e l e s a g e n t s q u i s’occupent des apprentis. 

Ces dispositifs sont une passerelle efficace, puisqu’ils permettent l’accès à une expérience professionnelle valorisante, une formation qualifiante et débouchent, pour certains, sur des emplois pérennes dans divers secteurs d’activité.


AU PLUS PRÈS DES BESOINS 

Afin de répondre aux besoins du service public, la collectivité a également eu recours à des contrats à durée déterminée pour pallier les absences de titulaires ou un accroissement temporaire d’activité dans ses services. Ces agents contractuels positionnés sur des emplois non permanents, sont, au même titre que les emplois aidés, susceptibles d’intégrer la fonction publique.
Une gestion prévisionnelle des emplois est donc essentielle à l’avenir de notre collectivité et à sa bonne administration. Depuis 2014, nous avons fait face à 29 départs d’agents (retraites, mutation…) et pour y pallier, nous avons recruté 10 emplois d’avenir, 20 contrats d’accompagnement dans l’emploi, 12 contractuels et 4 apprentis souhaitant bénéficier du savoir-faire de nos agents.
Ces recrutements ont permis, jusqu’à présent, la pérennisation de 4 emplois d’avenir, 3 CAE, 1 apprenti et 6 contractuels soit 14 emplois, mais aussi l’augmentation du temps de travail de 7 agents titulaires à temps non complet. D’autres agents, dont les contrats arrivent à terme, intégreront l’effectif de la collectivité en 2018.

 

DES MOYENS POUR BIEN FONCTIONNER 

En dépit d’un contexte financier difficile, la ville de Mimizan dote toujours l’ensemble des services municipaux d’une enveloppe conséquente en équipement. Depuis 2014, les services ont ainsi bénéficié de 780 000 € de dotation en divers matériel, mobilier ou équipement informatique.