[Aller au menu]

Un service renforcé

  • Cadre de vie
Le 21 novembre 2018

DE NOUVEAUX LOCAUX POUR LA POLICE MUNICIPALE 

Dans le cadre d’une réorganisation des services municipaux, mise en oeuvre à l’occasion des travaux d’isolation de la mairie et de réfection des bureaux, la police municipale a intégré en septembre dernier de nouveaux locaux. Ils sont situés dans le bâtiment satellite de l’Hôtel de Ville qui abrite notamment la cantine scolaire et le siège social du Pays Landes Nature Côte d’Argent. Ces locaux sont plus fonctionnels, spacieux, adaptés à la règlementation et permettent d’assurer un meilleur accueil du public tout en lui garantissant plus de confidentialité. Ces nouveaux locaux comptent une grande pièce d’accueil, plusieurs bureaux séparés pour le régisseur, le chef de service et les agents de la police municipale, ainsi qu’un vestiaire avec douches et sanitaires. Le coût des travaux d’aménagement de ces nouveaux locaux est de 86 612 €. Le poste de police municipale a ainsi plus de visibilité.

 

LES POLICIERS MUNICIPAUX ÉQUIPÉS DE TASERS 

Les prérogatives des policiers municipaux ont été mieux définies et étendues avec la loi du 15 avril 1999. À l’exception des enquêtes judiciaires, ils disposent des mêmes attributions que les policiers nationaux et les gendarmes. Pour assurer leurs missions au quotidien, notamment la sécurité sur la voie publique, ils étaient jusqu’à présent équipés d’un gilet pare-balle et d’armes de défense individuelle qui ne permettent pas de maîtriser un individu à distance. Depuis l’automne 2017, les policiers municipaux disposent de deux pistolets à impulsion électrique, ou « taser », qu’ils ne peuvent utiliser qu’en situation de légitime défense et dans le cadre défini par l’article L 435-1 du Code de la sécurité intérieure. Il s’agit d’une arme de neutralisation à létalité réduite dont la décharge électrique agit sur le système nerveux et entraîne une paralysie de quelques secondes. Les 6 policiers municipaux de Mimizan ont suivi une formation à l’armement qui est complétée par des séances d’entraînement tous les 6 mois.

 

UN POSTE DE SECOURS À LA GARLUCHE 

Le projet de réaménagement de la place de la Garluche comprenait l’implantation du poste principal de secours, face à la plage principale, dans les locaux qui abritaient jusqu’alors le Maeva Surf Club. Pour réaliser cette opération, l’association a d’abord emménagé dans l’ancien poste de secours de la plage Remember. Les travaux de réhabilitation du bâtiment de la Garluche ont permis de refaire les sanitaires publics et d’aménager le poste de secours. Un habillage en bardage de bois donne au bâtiment un aspect qui s’intègre parfaitement dans la perspective de la place de la Garluche. Le coût des travaux est de 179 605 €.

 

LA VIDÉO-PROTECTION 

Un système de vidéo-protection est déployé sur l’ensemble du périmètre des fêtes au centre-bourg et géré depuis un poste de surveillance au sein du PC de sécurité. Il fait l’objet d’une autorisation des services de la préfecture des Landes et est signalé par un affichage légal à chaque entrée de la commune et dans les bodegas. Depuis 2013, il a fait preuve de son efficacité. Il permet de visionner en direct les lieux publics afin de prévenir les incivilités ou d’intervenir plus rapidement en cas de trouble à l’ordre public. Sur demande du Parquet et pour les délits avérés, les enregistrements sont extraits comme éléments de preuve.