[Aller au menu]

Un projet partagé au coeur de la politique éducative

  • Enfance-Jeunesse
Le 21 novembre 2018

La ville de Mimizan, qui adhère depuis de très nombreuses années aux Francas, les a sollicités pour l’accompagner sur l’élaboration de son projet éducatif de territoire (PEDT). C’est un outil de collaboration locale qui permet de rassembler, à l’initiative des élus, l’ensemble des acteurs intervenant dans le domaine de l’éducation. Sa construction fut l’oeuvre d’une démarche concertée qui a réuni les élus, les agents de la collectivité, les directrices d’écoles et la conseillère principale d’éducation du collège, des représentants des parents et des responsables d’associations, les administrations de l’État concernées, l’inspecteur de l’Éducation Nationale de la circonscription, le Conseil Départemental et la Caisse d’Allocations Familiales. Adopté à l’unanimité par le Conseil Municipal et avalisé par les organismes associés, le PEDT est entré en vigueur à la rentrée 2014. Plusieurs projets y étaient inscrits, avec dans un premier temps une priorité à l’accueil et à la réussite éducative des enfants : nouvelle organisation des temps d’activités périscolaires, importance accordée à l’usage du numérique dans les écoles, travaux de réfection des salles de classe. Le PEDT va être évalué et réécrit au cours de cette année scolaire 2017-2018 et une nouvelle fois en concertation avec tous les acteurs intervenant dans le domaine de l’éducation. 

L’ENJEU DE LA PARENTALITÉ 

L’un des axes retenus dans le cadre du projet éducatif territorial porte sur la parentalité et a fait l’objet de plusieurs événements. L’objectif est d’accompagner les parents dans leurs responsabilités éducatives, de les associer aux projets et de tenir compte de la diversité des formes d’exercice de la fonction parentale. Un week-end dédié à la parentalité proposait ainsi en novembre 2016 une conférence animée par une psychologue thérapeute et une association, ainsi qu’une séance de «théâtre forum» proposant des saynètes interactives avec le public autour de plusieurs thèmes. Les structures municipales d’accueil des jeunes enfants (RAM, LEAP et crèche) ont participé en mars 2017 à la «Grande Semaine de la Petite Enfance» avec un programme varié et y ont associé les parents. La commune a aussi développé la thématique du jeu, retenu car étant d’une part essentielle au développement et à l’épanouissement de l’enfant et d’autre part, un levier essentiel dans la relation entre parent et enfant. Plusieurs services y sont associés avec des animations ciblées. Des cabanes à lire ont aussi été installées dans différentes structures : médiathèque, RAM et centre de loisirs. 

L’APPRENTISSAGE DE LA CITOYENNETÉ 

Grâce au soutien du foyer socio-éducatif du collège Jacques Prévert de Mimizan et à l’accompagnement des Francas des Landes et de l’animatrice jeunesse de la ville de Mimizan, une association temporaire d’enfants citoyens a vu le jour le 13 avril dernier. Sa création était l’un des objectifs du projet éducatif de territoire afin d’offrir aux enfants l’occasion de faire l’apprentissage d’une citoyenneté active et responsable au travers de l’expérience de la vie associative. L’association baptisée Mimiz’ados est constituée par des jeunes adolescents scolarisés au collège. L’assemblée générale constituante s’est tenue au foyer des Jeunes. Les membres de Mimiz’ados ont retenu au coeur de leur action l’aide à l’association «Main dans la main» qui s’occupe d’enfants malades et ils ont déjà organisé quelques manifestations pour recueillir des fonds.