[Aller au menu]

Le plu en cours d'achèvement

  • Urbanisme
Le 21 novembre 2018

Avec le Projet d’aménagement et de développement durable, le législateur a voulu faire du Plan local d’urbanisme un outil au bénéfice d’une politique communale cohérente et clairement affirmée. C’est la notion de projet de territoire qui est mise en avant. Le PADD définit les orientations de politique générale, adoptées par la municipalité et les outils dont elle souhaite se doter pour guider le développement de la ville pour les 10 prochaines années. Il s’appuie sur des enjeux et besoins présentés dans un diagnostic préalable. C’est à partir de cet « état des lieux », de ses atouts et de ses faiblesses, que sont proposées ses principales orientations. Elles tiennent compte des politiques supra-communales et des grands principes fondamentaux issus des lois dites SRU et Grenelle I et II et intégrés au Code de l’Urbanisme. Le plan d’aménagement et de développement durable de la ville de Mimizan a été présenté en Conseil municipal le 11 mai dernier et lors d’une réunion publique au Forum le 28 juillet. 

L’objectif principal de la ville de Mimizan est de consolider sa démographie et son économie dans un cadre territorial élargi. Sa politique d’urbanisme doit lui permettre de renforcer son statut de polarité urbaine principale à l’échelle de son bassin de vie. La commune souhaite s’engager dans un projet de développement maîtrisé à la fois dans le temps et l’espace. Il devra se conjuguer avec la préservation de son environnement remarquable et de ses ressources littorales et forestières. Elles sont en effet essentielles au maintien de son identité ainsi qu’à la pérennité des filières économiques locales, s’agissant tant du tourisme que de la filière bois. La commune entend se préparer aux enjeux de la transition énergétique et fait déjà partie, depuis 2013, d’un Territoire à énergie positive pour la croissance verte. 

L’étape suivante consistera à décliner les grands principes du PADD dans un zonage et un règlement précis. Le projet de plan local d’urbanisme sera alors transmis aux services de l’État et aux personnes publiques associées pour avis. Le PLU fera ensuite l’objet d’une enquête publique et d’une délibération du Conseil municipal. Il sera rendu exécutoire après la transmission de cette délibération en préfecture. 



LES 5 GRANDES ORIENTATIONS DU PADD 

1/ Améliorer le rayonnement et l’attractivité résidentielle de Mimizan au sein de son bassin de vie ; 

2/ Définir une politique locale de l’habitat tournée en premier lieu vers la satisfaction des résidents permanents

3/ Mettre en oeuvre une stratégie de développement fondée sur la notion de proximité et d’accessibilité

4/ Valoriser les qualités urbaines et paysagères de Mimizan pour renforcer son attractivité résidentielle et touristique ; 

5/ Faire du projet communal une réponse aux défis climatiques et environnementaux de demain.

 

 

LES OBJECTIFS EN TERMES DE LOGEMENTS 

Les objectifs en matière d’habitat sont déterminés par les hypothèses démographiques retenues en concertation avec les services de l’État et en conformité avec les orientations du futur SCoT du Born. La capacité maximale d’accueil est de 700 nouveaux habitants à l’horizon de 10 ans et s’appuie sur un rythme de croissance démographique de + 1,4 % par an. À terme, la population de Mimizan pourrait atteindre près de 7 700 habitants, légèrement supérieur au seuil des années 1970.
Pour ce faire, il est envisagé de produire 1 100 nouveaux logements. Un chiffre qui tient compte à la fois des besoins liés à l’accueil des nouveaux résidents, de la part de résidences secondaires ainsi que du phénomène de dim inution de la taille moyenne des ménages.