[Aller au menu]

Offre au casino de Mimizan une nouvelle jeunesse

  • Urbanisme
Le 16 novembre 2018

La convention de délégation de service public pour l’aménagement et l’exploitation du nouveau casino a été signée le 30 juillet dernier par le maire de la commune, Christian Plantier, et le gérant de la société Casigimi, Philippe Ginestet, fondateur et dirigeant du groupe GiFi. Avec cette nouvelle délégation qui entrera en vigueur au 1er janvier 2019, c’est une nouvelle page de l’histoire du casino de Mimizan qui s’ouvre. Comme il y a un siècle, il s’agit de proposer une offre de loisirs conforme aux attentes des visiteurs et des habitants d’une station balnéaire. En 1912-1913, la volonté des membres du Conseil municipal, présidé par le maire, Simon Berque, était déjà d’assurer le développement et la prospérité de la commune en demandant son classement comme station climatique et en faisant construire un casino municipal à la plage « propice à attirer et retenir notre nombreuse clientèle d’étrangers ». C’est bien pour répondre à un besoin de modernisation et de diversification de l’offre de loisirs et s’assurer de la pérennité des jeux que la commune de Mimizan a initié un projet centré sur la création d’un nouveau casino. Devenue propriétaire du bâtiment qu’elle avait fait construire aux Hournails, une nouvelle procédure de délégation de service public a été lancée. Deux candidatures ont été présentées et une seule offre déposée par la société Casigimi. Celle-ci a été négociée afin d’aboutir à un projet de convention satisfaisant pour les deux parties. C’est un contrat qui sera bénéfique pour la ville de Mimizan qui a trouvé en Philippe Ginestet, gérant de Casigimi, un partenaire qui va se donner les moyens d’aménager et de gérer un établissement moderne et vivant. Un casino, y compris au sens légal, regroupe trois activités distinctes – animation, restauration et jeu – sur lesquelles porte l’offre du délégataire. Une autre mission dévolue à la société Casigimi est celle de l’aménagement, de l’équipement et de l’agencement général des activités du casino. Afin d’y pourvoir, le délégataire a prévu des investissements à hauteur de 4,3 millions d’€ : pour le doter notamment d’un restaurant de qualité, d’une salle de spectacles et d’un parc de machines à sous dernière génération et très attractif. Des investissements significatifs qui sont indispensables pour faire face à une forte compétition sur le marché des activités de loisirs. La création d’une terrasse des jeux devrait aussi apporter une originalité supplémentaire au casino de Mimizan afin de le différencier de ses principaux concurrents. Le casino proposera également une roulette électronique et une offre « poker » à travers des tables et des tournois réguliers, afin de répondre à deux grandes tendances dans le secteur des jeux. Le casino abritera également un restaurant de qualité basé sur une cuisine « bistronomique ». Un programme d’animations régulières ou liées aux grands rendez-vous traditionnels sera établi afin de renforcer l’attractivité du casino.

En créant la société Casigimi, Philippe Ginestet s’est associé à Matthieu Leboucher et Prosper Masquelier, depuis déjà 3 ans. Cela a permis de créer une synergie de compétences, grâce à l’expertise de ces derniers en matière de gestion des activités de jeux, casinos et sociétés de divertissements, pour développer des projets innovants et ludiques. Sur cette thématique, Philippe Ginestet a réussi une première diversification de son groupe en réaménageant un château du Villeunevois situé dans un parc de 21 hectares en un complexe hôtelier, le Stelsia. Ouverts depuis 2016, son hôtel de luxe et ses deux restaurants accueillent chaque année des milliers de clients et des familles qui viennent profiter des diverses attractions proposées sur ce site.